Jeudi 26 décembre 2019

Jeudi 26 décembre 2019 – Barcelone – 16 h 30

La chaîne catalane d’information continue 324 interrompt son programme pour un flash spécial : Au Parlement de Barcelone, le parti indépendantiste catalan a voté massivement en faveur de l’indépendance immédiate de la province.

Lors de ce scrutin, les anti-indépendantistes, divisés, ont obtenu 46 % des voix.


Jeudi 26 décembre 2019 – Barcelone – 17 h 00

Les premiers manifestants, arborant des drapeaux catalans de toutes tailles, commencent à converger vers la Plaza de Catalunya.

Jeudi 26 décembre 2019 – Barcelone – 20 h 00

La célèbre place est noire de monde. On installe des micros et des hauts-parleurs. Personne ne semble savoir qui va parler. Il y a des éclats de larsen.

Jeudi 26 décembre 2019 – Barcelone – 20 h 50

Un présentateur annonce la prise de parole de Quim Torra, leader indépendantiste qui a succédé le 1er juin 2018 à Carles Puigdemont, toujours emprisonné à Madrid après son extradition d’Allemagne.

Jeudi 26 décembre 2019 – Barcelone – 21 h 10

La nuit est tombée sur la Plaza de Catalunya, où brillent de petites bougies à la lumière jaune. Un brouhaha plus fort se fait entendre du côté de la Rambla dels Estudis. Un escadron de mossos d’esquadra entoure un petit groupe de personnalités. « Quim Tor-ra – Indepen-dència – Quim Tor-ra – Indepen-dència – Quim Tor-ra – Indepen-dència ». La foule s’échauffe.

Jeudi 26 décembre 2019 – Barcelone – 21 h 30

Dans un long discours, Quim Torra explique à la foule qui l’interrompt souvent par des applaudissements et des « Quim Tor-ra – Indepen-dència », que, depuis la tentative indépendantiste de 2018, rien n’a changé entre l’Espagne et la Catalogne, que l’arrivée des socialistes en juin 2018 n’a rien changé, bien au contraire. Prisonniers politiques, fascisme d’Etat, impérialisme économique, tout cela doit cesser. Nous voulons être un état européen indépendant et libre.

Cette fois-ci, le Parlement catalan ne se laissera pas faire, comme en 2018. L’indépendance de la Catalogne sera effective au 1er janvier 2020, c’est-à-dire dans 6 jours très exactement. L’état d’urgence est proclamé dès ce soir. Un gouvernement provisoire sera mis en place demain matin. Les catalans sont invités à se serrer les coudes, car l’indépendance ne sera pas un long fleuve tranquille. Mais vous, citoyens de Barcelone, vous saurez vous opposer au fascisme qui veut nous priver de nos libertés. ¡Visca Catalunya lliure! La foule applaudit à tout rompre et une immense clameur monte vers le ciel noir de la ville : ¡Visca Catalunya lliure! ¡Visca Catalunya lliure!

Jeudi 26 décembre 2019 – Barcelone – 23 h 00

La foule se disperse lentement. Une heure plus tard, la Plaza de Catalunya est presque vide. Le sol est jonché d’emballages de churros, de canettes de bière et de coca.

à suivre …